3ème période de Cours « le ras le bol »

Cette semaine-là nous la démarrons le vendredi, cela ne devrait pas être trop difficile pour la journée. Nouvel atelier accord mets/vins, tous en cuisine. Ça fait du bien de retrouver les copains malgré le nuage noir dans ma petite tête. Encore un bon moment de partage, de découvertes. Des nouveaux vins, de nouveaux arômes des accords réussis… ou pas. Eh bien oui nous démarrons, nous ne sommes pas des professionnels de la bouteille non plus.

Notre ami Jeep, « Merciii Jiiiiip », nous a programmé un panel de dégustation à l’aveugle. Nous en avions fait un avec Maître Feng-Chig autour des sauvignons. Nous avions eu de belles surprises ce jour-là.

Un panel de dégustation à l’aveugle consiste à proposer une série de vins avec les étiquettes masquées. Nous avons une feuille de notation et devons estimer le prix que nous mettrions dans l’achat de ce vin. Le bilan en 2 points :

1-     Ce n’est pas parce qu’un vin est cher qu’il est bon et inversement.

2-    Beaucoup de vins sont sous-estimés et à des prix bas parce qu’ils viennent précisément d’une région. Sous-entendu, ce n’est pas parce que c’est un bordeaux ou un bourgogne que le vin sera forcément excellent.

Mon analyse à moi, même si on s’en fout un peu : « Le vin, c’est comme une personne ». Ne te fie pas à l’emballage, mais vois ce qu’il a dans le ventre. Vas au-delà des apparences. Vois ce qu’il te procure, t’apporte et ce qu’il te fait ressentir. Au final, un vin (comme une personne) ne  correspondra pas à tout le monde. Ce que j’aime ne correspondra pas à ce que tu aimes. Tu auras plus d’affinité avec un vin qu’avec un autre. Et si on est curieux, ouvert et respectueux, aller au-delà des préjugés peut amener à de belles surprises, des bonnes ou des mauvaises.

La semaine d’après est moins réjouissante pour moi, même si le principe est marrant. Je l’appelle la semaine psychologique. 2 jours avec des intervenants de théâtre, pour nos postures face avec les futurs clients, des jeux de rôle également. Sympa, mais je ne suis pas dans le trip, cela ne m’amuse pas comme ça devrait l’être. Avec certains intervenants, j’ai l’impression d’assister à une analyse du groupe et parfois individuelle. Petite parenthèse, sachez qu’à chaque nouveau « profs » nous avons le droit à un tour de table où chacun doit se présenter. « Bonjour, je m’appelle Béatrice… » « Bonjour Béatriiiiiice »… Ça ne vous fait pas penser à quelque chose ? Oui nous sommes les CSVA (les Commerces Spéciaux des Vins Anonymes) en réunion 8h par jour, c’est nous ! On commence nos exposés également, cette semaine-là c’était le Rhum avec une belle découverte. « Merci Appou », C’est génial de pouvoir étendre nos connaissances au-delà des vins.  

C’est génial, mais ça me gonfle. Ca me saoule je n’ai pas envie d’être là. Paris continu à me faire du charme, je reçois des demandes pour revenir. Et puis nous arrivons à vendredi. Le 8 décembre est une date qui est gravée à jamais dans mes tripes. Depuis 5 ans je prends ma journée pour rester chez moi sous ma couette. Mais cette année je me dis allez Béa, ça fait 5 ans aujourd’hui va en cours. Les copains vont te changer les idées ça va te faire du bien. Derniers cours, le matin Accords mets/ vins, je mets 15 mins à rentrer en cuisine. Et puis je laisse aller l’envie de me faire plaisir et j’oublie pendant 3h pour profiter de mon atelier préféré. L’après-midi je suis morose, mal. En clair je fais ma tête des mauvais jours. Et quand maître Feng-Chig nous demande de réfléchir à quel est votre plus belle réussite ET votre plus grand regret. Je craque. Je suis limite à me lever et partir. Du coup, quand vient mon tour, je sors de belles conneries. Non mon plus grand regret ce n’est pas mes diplômes non validés, non ma plus belle réussite n’est pas ma carrière dans le prêt à porter (quoique j’en sois fière quand même).

A ce moment précis, je n’ai pas envie de décanter et m’ouvrir mais j’ai envie de décamper et me refermer…

Une Réponse à “3ème période de Cours « le ras le bol »”

  1. Jean-Pierre NAVILLE dit :

    Encore un bel épisode et le temps de carafage te permets de t’ouvrir. Félicitations pour ta démarche et ton style d’écriture.
    Bises.
    Jeep.

Répondre à Jean-Pierre NAVILLE

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus